PM_Komara_avec_gouvernement_ce_LundiLe Conseil National pour la Démocratie et le Développement a nommé hier Mardi 30 Décembre 2008, dans les hautes fonctions de Premier Ministre, Chef de Gouvernement de Guinée, le banquier Kabiné Komara. Un homme déjà repéré et proposé en Février 2007, à ce prestigieux poste, par les forces vives de la Nation, au sortir des journées de plomb qui ont enclenché le processus irréversible du Changement en Guinée. Mais qui est exactement Kabiné Komara ?

Le voici donc, Kabiné Komara, allure altière, démarche décontractée, des yeux malins sur un nez franc, rehaussé d’une lèvre nettement imposante et facilement rieuse, même si elle semble faire la moue, un début de calvitie qui n’en finit pas d’être, toujours, en interminable tiraillement avec des cheveux invariablement noir.

Kabiné Komara est un banquier. Mais cela, on le sait déjà, puisqu’il a été nommé alors qu’il était en poste au Caire, en Egypte, où il assumait, depuis Décembre 2003, les hautes fonctions de Directeur du Département des Services Administratifs et du Patrimoine de la Banque Africaine d’Import/Export, en abrégé Afreximbank.

Né en 1950, dans le quartier Koréyalen, en plein centre-ville de Kankan, la capitale de la Haute Guinée, et baptisé le jour-même de l’inauguration du célèbre pont sur le fleuve Milo, Kabiné Komara traine derrière lui, 33 ans d’expérience dans les domaines de la finance internationale et de la gestion bancaire, des négociations internationales (bi et multilatérales), de conception et mise en œuvre de programmes et projets de développement dans les secteurs agricole, socioéducatif, énergétique, hydraulique, communication et télécommunication, infrastructures routières…

La restructuration du secteur parapublic, la promotion et le financement du secteur privé, la création et la gestion des entreprises sont également des flèches à l’arc de cet assoiffé de perfectionnement continu.

Après son Kankan natal, c’est à l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry (IPGANC) que Kabiné Komara démarrera, en 1973, son profil de vie, à l’Ecole Nationale d’Administration. Il empoche son diplôme de Maîtrise en Gestion et Comptabilité, et le voici parti pour d’autres amphithéâtres universitaires, tout aussi prestigieux :

-        Université de Colorado, USA (Economics Institute de Boulder). Il en sort Major de la promotion en 1992, avec Mention Excellente et le Certificat d’Economie Monétaire.

-        Institut Bancaire du Caire (Université Américaine), en 1997 : Diplôme Professionnel de Gestion et Investissements bancaires.

-        Ecole Supérieur de Commerce de Rennes (France) : MBA (Master Business Administration) avec Distinction, dans la filière Préparation de Plan Stratégique.

Kabiné Komara renforce permanemment ce background à travers de multiples stages théoriques et pratiques en gestion de trésorerie à la Banque Crédit Suisse de Zurich (1975), l’Institut Supérieur des Affaires à Paris (1981), en Gestion des Contrats internationaux et Logistique (HEC, Paris, 1982), en Gestion internationale (Péchiney, France, 1982), en Gestion immobilière, Droit de la Construction et de l’Urbanisme (Paris, 1982), en Gestion Municipale (Mairie de Colmar, France), en Gestion internationale des Ressources Humaines (Alcoa, USA, 1985), Etude de la langue anglaise (Georgetown University, Washington, 1986), en Mise en œuvre de Programmes et Projets de développement (Banque Mondiale, Washington, 1986), en Relance économique et Compétitivité industrielle (Côte D’Ivoire, 1992), en Mécanismes d’attraction des financements directs internationaux (Johannesburg, Afrique du Sud, 2005) …

Revenir sur les multiples missions et contacts internationaux sur le continent africain et à travers le monde, au compte de la Guinée ou d’autres institutions continentales ou mondiales, serait certainement fastidieux ici.

On retiendra simplement que le nouveau Premier Ministre guinéen, Kabiné Komara a débuté sa carrière administrative comme Inspecteur financier à l’Inspection Générale d’Etat (Présidence de la République) en 1973. Il passera ainsi par la Banque Centrale (Office Central de Compensation, Chef de service Compensation) avant d’emmancher un séjour remarquable dans les sociétés minières.

Il entrera ainsi en Mai 1975 à la Société Friguia (Frialco-Péchiney-Guinée), comme Conseiller financier auprès du Directeur général. Il gravira rapidement les échelons de cette Société pour devenir, en Août 1976, Directeur Administratif pour neuf années sans interruption.

Entre Août 1984 et Septembre 1986, Kabiné Komara est à la Compagnie des Bauxites de Guinée (CBG), dans la région de Boké, en qualité de Directeur Adjoint du Département « Personnel et Africanisation ». Il y imposera, entre autres, la restructuration des services, la rationalisation et la formation des effectifs, en même temps que la mise en place d’un système motivant de rémunération du personnel. Tout ce dont le travailleur guinéen a plus que soif aujourd’hui !

Kabiné Komara revient dans l’Administration publique en Novembre 1986, comme Directeur National des Investissements Publics au Ministère du Plan et de la Coopération Internationale. Et c’est là, que pendant cinq ans, il affinera ses connaissances des rouages politiques et financiers de l’Etat guinéen, ainsi que les multiples négociations avec les partenaires bi et multilatéraux.

Le nouveau Premier Ministre a été membre, de Mars 1991 à Février 1992, du Conseil National de Redressement National (CTRN), l’organe qui a préparé tous les textes de lois de la Guinée du multipartisme, dont justement, la Loi Fondamentale.

En Février 1992, il arrive au Ministère des Finances et du Plan où il a la charge de Conseiller Economique du Ministre. Il est directement ainsi, l’interlocuteur central des institutions internationales comme celles de Brettons Wood.

Et à partir de 1995, commence pour Kabiné Komara le volet international, avec son arrivée à la Banque Africaine d’Import/Export, basée au Caire, en Egypte. Il y est resté  huit ans durant, Chef du Service puis Directeur du Département des Services Administratifs et du Patrimoine, Président du Comité de stratégie, vice Président du Comité de Budget, jusqu’à ce Mardi, 30 Décembre 2008, lorsque la Patrie le rappelle à son service, au poste, aussi  envié que contraignant, de Premier Ministre, Chef du Gouvernement.

En ce 31 décembre 2008, le Premier Ministre Kabiné Komara est déjà plongé dans les tractations pour composer, en toute urgence, une équipe gouvernementale capable de répondre aux aspirations profondes des populations guinéennes. Un challenge qu’il lui faudra nécessairement réussir, au regard de la situation délétère du pays. Et puisqu’il y va de l’intérêt supérieur de la Guinée et de chaque guinéen et guinéenne, tous nos vœux de lucidité et de rigueur accompagnent Kabiné Komara dans ce travail historique.

Fodé Tass Sylla

Rédacteur en Chef